• « Il n’y a pas de petite claque »

                               fotolia © HaywireMedia

La France est en retard concernant la protection des enfants. Cette fois-ci, ce sont les violences éducatives qui sont pointées du doigt. Et pour cause, de plus en plus d’enfants en sont victimes. La fondation pour l’enfance a donc décidé de lancer une grande campagne de sensibilisation auprès de la population française. Un spot publicitaire est d’ailleurs visible sur le web, avec une diffusion télévisée prévue pour le 22 juin prochain sur une quinzaine de chaines. « Il n’y a pas de petite claque » a pour but de montrer le réel impact d’une gifle sur un enfant grâce à une caméra de 1 000 images à la seconde, ainsi que de faire prendre conscience que tout geste de violence n’est pas anodin pour un enfant.
La plupart de nos voisins interdisent tout châtiment corporel, y compris la tape sur la main. Le conseil de l’Europe espère, d’ailleurs, voir bannir la fessée chez les Français… Gilles Lazimi, médecin du centre de santé de Romainville ainsi que coordinateur de cette campagne, explique que « 50% des parents français donnent la première claque avant l’âge de 2 ans » et « qu’il serait temps d’en prendre conscience ».
Selon l’INSERM la violence contre les enfants serait à l’origine de deux décès par jour. Des chiffres préoccupants.

http://www.fondation-enfance.org/actus/campagnes-violences-educatives-2013.html