• Vie professionnelle versus vie familiale

L’observatoire de la parentalité en entreprise (OPE) met à jour l’insatisfaction grandissante des parents salariés dans sa dernière enquête. 76 % d’entre eux estiment que leur entreprise « ne fait pas beaucoup » pour les aider à concilier vie familiale et vie professionnelle. Selon Jérôme Ballarin, Président de l’Observatoire de la parentalité en entreprise, les attentes des salariés parents vis-à-vis des employeurs sont fortes. Selon lui, les mesures qui suscitent les attentes les plus croissantes concernent l’enjeu du temps : 30 % des salariés-parents souhaitent des « règles simples de la vie quotidienne, du type éviter les réunions tôt le matin ou tard le soir » (+9), 22 % citent les « congés familiaux rémunérés » (+7), 18 % l’aménagement « des congés parentaux et de paternité » (+5).

L’OPE propose aux entreprises de mettre en place des actions concrètes dans quatre domaines : les services facilitant le quotidien des collaborateurs, les soutiens financiers, une meilleure organisation du travail ou encore des actions de sensibilisation des managers et responsables ressources humaines à une meilleure prise en compte de la situation personnelle de leurs collaborateurs.