• La carte régionale
des modes d’accueil

 fotolia © DOC RABE Media

La Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (Drees) publie dans son édition Études et résultats nº 839, avril 2013, les spécificités régionales des modes de garde déclarés des enfants de moins de 3 ans.
Ainsi, en janvier 2011, 2,3 millions d’enfants de moins de 3 ans vivaient en France métropolitaine, soit 3,7 % de la population. Dans toutes les régions (à l’exception des Pays de la Loire), les parents déclarent le plus souvent garder eux-mêmes leurs enfants (49 %) et c’est dans le Nord et le Nord-Est que les parents gardent le plus souvent leurs enfants. Les assistantes maternelles (29 %) et les établissements d’accueil du jeune enfant (15 %) sont les deux autres modes de garde les plus souvent adoptés. Dans les Pays de la Loire, c’est même près d’un enfant sur deux qui est gardé par une assistante maternelle. La part des enfants gardés en établissements d’accueil du jeune enfant (EAJE) varie du simple au double entre la Picardie et la région Provence-Alpes-Côte d’Azur. Dans les autres cas, l’enfant est confié habituellement à un de ses grands-parents ou à un membre de la famille (5 %), ou encore à un autre mode d’accueil (garde à domicile, baby-sitter… pour 2 %). La garde par un membre de la famille est plus répandue en Alsace tandis que l’Île-de-France se distingue par un recours plus fréquent aux autres modes de garde. Le recours aux différents modes de garde reflète en partie l’offre d’accueil disponible : si les milieux ruraux offrent plus de places chez les assistantes maternelles, les zones urbaines disposent plus souvent de places en crèches. À noter : la majorité des enfants scolarisés à 2 ans ne vont à l’école que le matin et sont deux fois plus souvent gardés par une assistante maternelle par rapport à ceux allant à l’école toute la journée.