• Gratification : vers un nouveau décret ?

Alors que la loi du 22 juillet 2013 relative à l’enseignement supérieur et à la recherche a étendu l’obligation de gratification des stages de plus de deux mois à l’ensemble des organismes d’accueil, nombreux sont les étudiants qui ont manifesté leur désarroi. En effet, cette nécessaire gratification de la part du privé comme du public a engendré une situation délicate, les terrains de stage rechignant à prendre des stagiaires par manque de moyens.

Pour mettre fin à cette situation ambivalente, Marisol Touraine, ministre des Affaires sociales et de la Santé, et Geneviève Fioraso, ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, ont annoncé la mise en place de nouvelles mesures. Un fonds de transition de 5,3 M € au total « sera mis en place pour aider les organismes nouvellement soumis à gratification qui accueillent des étudiants en travail social. » Et davantage de lieux de stages seront proposés dans les services de l’État.

Un décret allant en ce sens devrait préciser cela prochainement.