• Crèches : une place sur dix réservée aux enfants pauvres

Jean-Marc Ayrault a annoncé mi-janvier que les crèches devraient, à l’avenir, accueillir au minimum 10 % d’enfants pauvres. Un chiffre basé sur les résultats d’un rapport de l’Unicef publié en mai 2012, selon lequel la France compterait 10 % d’enfants pauvres. « À terme, les crèches devront accueillir la même proportion d’enfants issus de familles pauvres que ce qu’ils représentent dans leur commune », a précisé le Premier ministre, expliquant bien que cette mesure faisait partie du plan quinquennal de lutte contre la pauvreté présenté mi-janvier lors d’un comité interministériel.
Les modalités pour parvenir à 10 % d’enfants pauvres en accueil collectif seront précisées dans la quatrième convention d’objectifs et de gestion (COG), fixant les objectifs et les moyens dévolus à la branche famille de la sécurité sociale, qui doit être signée au printemps entre l’État et la caisse nationale des allocations familiales (Cnaf) pour la période 2013-2016.