• Attention au paracétamol

Cette information nous arrive de Belgique où plusieurs chercheurs se sont intéressés à l’effet du paracétamol sur les nourrissons. Les résultats sont inquiétants, car il se pourrait en effet que l’administration de paracétamol tout comme l’ibuprofène, en cas de fièvre chez les nourrissons, soit à l’origine de l’augmentation des risques d’allergies. Une étude, menée sur 225 enfants sur une période de cinq ans, a fini par rendre compte que ce genre de médicament serait une des causes de la diminution de quantité d’antioxydant présent dans les poumons et donc néfaste pour l’enfant. Sur une période de 30 ans, le nombre d’allergies, respiratoire ou alimentaires, ont doublées. Selon la pédiatre Françoise Smets, il existe d’autres recours pour soigner une fièvre « jusqu’à une température de 38,5 °C, mieux vaut découvrir l’enfant, lui donner un bain tiède et essayer d’utiliser des mesures plus naturelles ». L’ibuprofène, quant à lui, aussi prescrit en cas de fièvre, reste déconseillé, en particulier à cause de ses effets secondaires. C’est pourquoi Françoise Smets recommande de « ne jamais utiliser ces médicaments quand ils ne sont pas vraiment indispensables ».